Numérisation des réseaux des eaux pluviales

sur l'ensemble des communes de Loire-Divatte
Publié le mercredi 11 février 2015

La Communauté de communes Loire-Divatte s'est lancée en 2013 dans un travail important de numérisation de l'ensemble des réseaux des eaux pluviales du territoire. Un travail qui consiste dans le relevé d'indicateurs tels les coordonnées des réseaux, leur diamètre, leur profondeur, etc., afin de les regrouper et les rendre accessibles par voie informatique. Au total, environ 260 km de réseau (fossés, canalisations...) en zone urbaine et près de 320 km en zone rurale seront numérisés d'ici septembre 2016.

Toutes les collectivités sont tenues de déclarer les réseaux d'eaux pluviales depuis le 1er juillet 2013. Ce travail de numérisation permettra d'avoir une meilleure connaissance des réseaux du territoire favorisant ainsi une meilleure gestion des fossés (curage, nettoyage, évacuation...). L'intégration des indicateurs relevés au Système d'information géographique communautaire (SIG) faciliteront également le traitement des demandes de travaux de voirie ou encore celles d'assainissement non collectif. Ils contribueront à améliorer les prestations de services rendus à la population.

Le travail de relevé de terrain et de restitution numérique a été confié à la société Naomis.

Planning des travaux de numérisation

  • 1e semestre 2015 : Saint-Julien-de-Concelles, La Remaudière et Barbechat
  • 2e semestre 2015 : La Chapelle-basse-Mer
  • 1e semestre 2016 : Le Landreau

(Au Loroux-Bottereau, la numérisation a été réalisée en 2013/2014).

Piloté par le groupe SIG, ce projet est construit en étroite collaboration avec l'ensemble des communes du territoire, notamment par le biais de l'organisation de réunions préparatoires avec les services concernés. Le coût de l'opération est estimé à 71 000 €, avec une subvention accordée par Geopal (l'organisme de la géomatique des Pays-de-la-Loire) à hauteur de 40 %.

Renseignements
Amélie Allaire, responsable SIG
sig@cc-loiredivatte.fr